lundi 23 avril 2018

Scoop !

Et si je faisais un grand saut dans le temps pour en venir au temps présent ? Une autre aventure ! J'ai écrit un scénario pendant cette longue absence sur ce blog et fait un peu plus que des essais... Je vous livre quelques pistes :
Ca pourrait s'appeler L'HOMME SILENCIEUX...

dimanche 18 février 2018

Recherche...

Voici une planche d'essai. Je veux voir ce que donnerait une mise en ombre effectuée au crayon. Le but serait de rendre le clair-obscur d'une autre manière que les hachures façon gravure...


samedi 3 février 2018

Noir et blanc

J'ai déjà évoqué le choix du noir et blanc pour des raison de coût de fabrication notamment. Mais toute contrainte doit être créative et dans "Le fils de l'Ours" j'ai opté pour des ombrages hachurés pour rendre le clair-obscur et donner ainsi une meilleure lecture de l'image. Pour un prochain album j'ai très envie de traiter les ombres en crayonné pour offrir une plus grande nuance dans les gris. Je fais donc quelques essais qui portent à la fois sur le papier, les mines de crayons mais également sur les réglages du scanner. Ca fait pas mal d'essais. Voici un résultat qu'il me parait possible de retenir.
Des avis ? Merci de vos contributions...


vendredi 2 février 2018

Quelques dessins...

Dessiner, c'est une façon de réfléchir, de chercher. Ah ce bison ! Quel animal mythique de la préhistoire. Ici un bison d'europe assez différent de son cousin d'amérique, tellement fidèle à l'image qu'en ont donnés les artistes paléo sur les parois des cavernes.


jeudi 1 février 2018

La chasse aux idées

Une suite au "Fils de l'Ours" ? Une autre histoire ?
Plusieurs possibilités s'offrent et je n'ai pas encore fait de choix. Seul certitude : la Préhistoire. Je ne sais pas si c'est un domaine "porteur" mais il me plaît pour des raisons que j'ai déjà exposées ici, pour une continuité d'inspiration, pour une solide documentation que je continue à accumuler...
Pour l'instant, je dessine :

samedi 27 janvier 2018

Domestication du loup ( suite)

Les découvertes archéologiques font régulièrement évoluer ou bouleverser les connaissances sur les hommes préhistoriques. L'une des informations rendues publiques, concerne justement le loup, son rapport à l'homme et son évolution vers le chien (les chiens).
Datant de 32 000 ans au moins on découvre dans l'Altaï en Sibérie (grotte de Razboinichya) ainsi qu'en Belgique (grotte de Goyet), et chaque fois dans un contexte de site d'occupation humaine, des crânes de loup déjà en voie d'évolution vers des caractéristiques canines. La recherche sur les origines du chiens n'est pas des plus avancées mais ces infos viennent s'ajouter à d'autres trouvailles ou le loup est carrément associé à des sépultures, certes plus récentes. On sait que les recherches sur l'ADN font du chien un cousin incontestable du loup.
Je ne vais pas ici entrer dans le détail des recherches, un article de janvier 2013 dans "Pour la science" signé de Pierre JOUVENTIN écothologue ex directeur de recherche au CNRS fait le point sur cette question et des recherche ultérieures vont dans le même sens.
Le loup domestiqué très longtemps avant tout autre animal, Voilà une idée bien intéressante esquissée dans "Le fils de l'Ours" et dont j'ai bien envie de faire le sujet d'un prochain album !
Alors un nouveau scénario basé sur cette hypothèse...?
A suivre...



dimanche 21 janvier 2018

Domestication du loup ?

Parmi les choix du scénario, l'idée d'un loup "ami" de Yatso le petit garçon préhistorique peut paraître hardie. D'autant que l'histoire est située vers 40 000 ans avant le présent.
Au vu des études les plus récentes, pourtant, il est de plus en plus admis que le loup fut très tôt un compagnon de l'homme. Des traces archéologiques diverses vont dans ce sens (crânes de loup évoluant vers une morphologie plus "canine", proximité et même association homme-loup dans des sépultures, trace de pieds et de pattes voisines... Ces indices dont certains sont datés de plus de 32 000 ans font penser à une domestication particulièrement précoce, en tout cas bien antérieure à toutes les autres formes de domestications qui marquèrent le néolithique.
Il est possible que les premières formes d'association furent non intentionnelles. Le loup, très social au sein d'une meute hiérarchisée partage avec les clans humains la même position de prédateur et donc les même territoires de chasse. Il était avantageux pour lui de suivre les hommes et de profiter de ses restes. De façon intentionnelle cette fois, la capture de très jeunes louveteaux permet leur "imprégration" par l'homme et leur soumission au substitut du dominant. Ajoutons à celà la sélection que constitue l'éliminations des individus trop agressifs au profit des plus dociles, l'évolution du loup vers le chien est amorcée...
ref : Pierre Jouventin ancien Directeur de recherche en éthologie au Centre National de la Recherche Scientifique & Directeur de laboratoire d’écologie au CNRS
L'option du scénario n'est donc pas fantaisiste, le reste est affaire d'imagination.


Se précipiter au secours d'un membre de son groupe est un des instincts sociaux du loup !

Scoop !

Et si je faisais un grand saut dans le temps pour en venir au temps présent ? Une autre aventure ! J'ai écrit un scénario pendant cette ...